Cuisine crue Légumes Sans gluten Sans lait Sans oeufs Végétarien

Houmous de courgettes crues

Le houmous (aux multiples orthographes possibles) est une spécialité du Moyen-Orient à base de pois chiches cuits et de tahiné (plusieurs orthographes possibles ici aussi), c’est-à-dire de sésame très finement moulu en purée (ou crème ou beurre, selon les appellations).

Ici, la courgette (crue) remplace le pois chiche (cuit).

Comme Houmous veut dire pois-chiche en arabe, si je ne me trompe pas, et que cette tartinade n’en contient pas (de pois-chiches), elle n’est à proprement parler… pas du tout un houmous, je vous l’accorde! Mais elle en a une texture proche et le tahini qui lui est ajouté évoque fortement sa consoeur traditionnelle : essayez, vous verrez.

Marinée une bonne heure pour perdre son croquant et devenir toute fondante, la courgette est ici mixée finement avec quelques autres ingrédients : le tout donne une crème/tartinade onctueuse et délicate, un poil amère (le tahiné + l’ail), qui change agréablement.

J’en ai trouvé la recette sur le blog Raw on 10$ a day (Cru pour 10$ par jour), qui contient plein de bonnes idées, et je ne l’ai que très peu modifiée selon mon goût.

Je vous invite à aller jeter un oeil à la façon dont l’auteur de la recette présente ce houmous : sur des tranches de tomates, surmonté d’un hachis d’olives, un peu à la manière d’une mille-feuilles : n’est-ce pas une jolie présentation?

Pour ma part, près de la moitié de cette crème végétale a fait mon déjeuner, avec une tomate, 1/2 betterave cuite épluchée, quelques cuillères d’un mélange maison riz basmati et lentilles corail, un peu de fleur de sel et un trait de bonne huile d’olive 1re pression à froid.

Fierté de la cueillette maison!

Les ingrédients
 

  • 1 courgette de bonne taille
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 c. à soupe de jus de citron (environ 1/2 citron pressé)
  • 2 c. à soupe bombées ou 45 g de tahin
  • 1 petite gousse d’ail pressée
  • (facultatif ) 1 c. à café rase de cumin moulu
  • (facultatif) 1/2 c. à café de poudre de curry
  • sel, poivre du moulin

La recette

  1. Laver puis peler la courgette à moitié : ôter une longueur de peau, conserver la suivante, ôter une nouvelle longueur de peau etc.
  2. Couper la courgette finement (je l’ai coupé en deux dans la longueur puis détaillée en petites tranches).
  3. Placer la courgette dans un récipient et ajouter le jus de citron, l’huile d’olive et environ 1 c. à café de sel. Bien mélanger et laisser mariné, couvert d’une assiette, pendant 1 heure au moins, en remuant régulièrement : les liquides ajoutés vont attendrir la courgette, qui se moulinera ensuite plus facilement pour devenir crème, et le sel va lui permettre de perdre de l’eau de végétation, garantissant au houmous une saveur bien présente et non diluée dans l’eau.
  4. Lorsque les courgettes sont bien moelleuses et ont bien dégorgé (environ 1 heure, et elles auront perdu près de la 1/2 de leur volume initial), verser l’excédent de liquide dans un petit bol et réserver.
  5. Ajouter le reste des ingrédients aux courgettes et mixer finement (j’adore mon mixeur plongeant pour ce type de préparation, bien onctueuse).
  6. Vérifier l’assaisonnement, en rajoutant éventuellement un peu du liquide (eau de végétation, huile et citron) issu de la marinade et réservé.

N.B. :

  • Ce houmous (comme tous ceux que j’ai faits jusqu’ici, nature ou un peu plus complexe) gagne à être placé au frais une fois mixé et à reposer. Ses saveurs deviennent alors plus fines, mieux mêlées, c’est vraiment sensible.
  • La peau de la courgette peut être un peu amère. Si l’on craint l’amertume, on veillera donc à la peler intégralement puis à la rincer avant de la couper.
  • Selon l’auteur de la recette, son coût est de 3 USD (soit 1.50$ par personne, le houmous étant prévu pour deux). Cela m’est revenu à bien moins cher car la courgette vient de mon jardin, j’ai mis moins de tahiné, pas de poudre de curry, et j’ai rapporté le cumin d’Inde, où je l’avais payé 3 fois rien… Je pense donc que cela m’a coûté 1.50€ en tout et pour tout, pour deux.
  • Envie de pois chiches quand même? Beena vous explique ici les 8 règles d’or pour les faire cuire chez vous, parce que les pois chiches crus en houmous c’est pas top (les pois chiches trempés puis germés et “décrudis”, c’est-à-dire attendris mais pas totalement cuits, à la vapeur, ça marche TB, mais la préparation n’est plus crue).
  • cet été est très “courgette” chez nous 🙂 J’en mets dans les gamelles des chiens tous les jours (c’est moi qui leur fait à manger, maison) et dans tout plein de préparations pour nous. Merveille d’un potager! (on a des bébés aubergines qui nous enchantent, depuis 2-3 jours, aussi).

Envie d’autres recettes contenant de la courgette ? Sur Makanai, je vous propose (liste non exhaustive) :

Et si vous avez de superbes recettes de courgette, je suis preneuse!

Print Friendly, PDF & Email

38 commentaires

  1. oh oui !
    depuis le début de la saison, j’en ai en permanence dans mon frigo, et je n’en fais que des recettes différentes !
    j’adore la courgette, j’adore comment on peut l’accommoder !

    Merci pour cette découverte,

    Aurélie

  2. Moi je retiens que tu fais à manger pour tes toutous et ça m’impressionne !
    J’ai toujours rêvé de cuisiner pour mes chats, notamment me lancer dans la confection de croquettes (je sais, j’ai des rêves bizarres !) Mais ça m’a l’air compliqué car je n’y connais rien en équilibre nutritionnel animal… (et surtout j’ai un chat-inspecteur qui renifle tout pendant 10 piges avant d’avaler quoi que ce soit… j’ai peur de faire un flop !)
    Bon, après le dessert à la courgette, l’entrée à la courgette on attend le plat principal hein 🙂
    Ca ferait un bon petit repas à thème, ça me plaît bien !

    1. Eh bien tu sais, pour ce qui concerne mes toutous, j’ai hésité. Je n’avais pas sauté le pas pour ma chienne précédente. Mais à force de lire et entendre des choses affreuses sur les mycotoxines dans les croquettespour chien, après avoir fait opérer ma chienne précédente pour des tumeurs, après avoir réfléchi sérieusement au fait que l’alimentation animale a certainement des conséquences environnementales (les protéines animales viennent d’élevages intensifs), humaines (les céréales qui sont dedans sont produites dans des conditions inadmissibles de mon point de vue) etc., et enfin pour des raisons économiques, j’ai sauté le pas. Et finalement, c’est très simple. Un peu barbant car il faut y penser à temps mais simple.

      Je ne suis pas sûre que le repas thème courgette serait 100% du goût de mes demoiselles, en fait… 😉

      1. C’est vrai que la dernière fois j’ai acheté de la pâté (bio pourtant), j’ai failli m’évanouir en regardant la composition… “sous-produit animaux” ayayaye, j’ai toujours entendu dire que la nourriture pour animaux était archi contrôlée et je leur achète des croquettes de qualité (véto ou animalerie) mais cela ne me plaît pas quand même…
        Je vais creuser le sujet, si tu connais un site de référence sur le sujet (avec des “recettes de croquettes” :-)) je suis preneuse !

    1. Ca me prend quelque chose comme 15-20 minutes tous les 3 jours, car elles sont deux, c’est vrai que ça n’est pas grand chose. Même si ça revient trop souvent, elles sont grandes déjà mes Labradors!

  3. Bonsoir Flo,
    Que de belles recettes proposées. Ah un jardin quelle chance. Quelle chance ont tes toutous. Je viendrais bien à ta table. Merci pour cette belle recette qui arrive à point car je viens de recevoir des courgettes. Il me semble que tu es en vacances alors repose toi bien après cette année bien remplie.

    1. Oui nous avons énormément de chance d’avoir ce jardin.
      Bienvenue à ma table virtuelle, c’est déjà ça 🙂
      Oui je suis en vacances, mais je voudrais tellement faire tant de choses que je n’ai pas eu le temps de faire pendant l’année que je carbure encore trop 😉
      Merci pour ton attention amicale.

  4. super idée, j’ai justement un stock de cougettes qui pourrait nourir le quartier (enfin ca, c’est déja fait 😉 )
    je pense que je vais essayé jeudi, vu que je n’ai pas les enfants : ca va être repas en tête à tête tout les jour jusqu’à samedi
    an fait, pense tu que ce houmous soit possible avec des courgettes jaunes? Mes parents m’en ont ramené un pied, ils trouvaient ca fun… Mais c’est que ca produit terriblement ces petites bébêtes il y en a 11 sur le pied….

  5. Une version “courgette” à explorer rapidement ! Je note pour les vacances qui arrivent …
    J’apprécie de plus en plus la courgette en “cru” et surtout en salade composée mais côté cuisson, ma préférée est la plus simple et celle-ci : http://annellenor.canalblog.com/archives/2008/01/19/7588989.html
    Pour le “cru” : http://annellenor.canalblog.com/archives/2008/08/28/10352994.html
    http://annellenor.canalblog.com/archives/2009/08/14/14398427.html
    Et je m’en vais aller voir ta tartine de courgette crue …

  6. Je n’aurais jamais eu l’idée de décliner la recette de l’houmous avec des courgettes. Mais j’adore ce légume et ta recette est très tentante. je ne vais pas tarder à essayer… Merci

  7. mmm d’autres idées de ”recettes courgettes”moi aussi je suis un peu envahie par ces ”petites bebetes”trois amies viennent de repartir paniers pleins de courgettes oignons rouges haricots verts quelques tomates et poivrons, as tu essayé les lasagnes de courgettes (ou courgettes et aubergines) ta recette habituelle de lasagne: viande hachee, sauce tomate, fromage, bechamel ou non ( ou creme fraiche) et remplacer les pates par des tranches de légumes normalement poelés mais moi je les fait griller sur une plaque légèrement huilée au four car je trouve que courgettes et aubergines se gorgent beaucoup d’huile à la poele, c’est super bon!!

  8. Je l’ai donc essayé hier soir – ok ok, j’ai fait une micro-variante : purée d’amandes au lieu de tahin, mais bon – et j’ai juste trouvé délicieux !
    Comme un hoummos effectivement, mais frais, léger, fondant, et ça tombe bien, car 1) parfois les purées de légumineuses à tartiner sur des crêpes, on peut en avoir marre 2) cette recette est géniale pour écouler les énormissimes courgettes de notre producteur (ou de quiconque oublie de surveiller les courgettes dans son jardin ;-))

  9. Moi aussi je m’interroge sur les conséquences à terme d’une alimentation industrielle pour les animaux.
    Tu peux m’en dire plus sur la composition des gamelles de tes chiennes ? Bon, j’ai un chat c’est pas trop pareil, mais je penche de plus en plus sur l’idée de lui faire manger +/- comme nous le soir (du moins, légumes et féculents et reste de viande quand on en mange… j’ai un chat qui me chipe les épluchures de carottes que je mets de côté pour mes lapins alors j’ai bon espoir qu’il accepte)

    1. Je voudrais bien faire un billet sur l’alimentation de mes chiennes mais le temps file pendant l’été et je n’ai même pas le temps de lire et répondre aux commentaires tous les jours.

      Rapidement, voici comment je procède : je porte à ébullition 4 litres d’eau, avec des carottes et des courgettes en morceaux que je mets tout de suite dedans (mais parfois je râpe les légumes et je les ajoute crus). Quand cela bout, je verse 1 kg de riz (rond si je peux, pas bio en général, autour de .75€/kg, parce que c’est vraiment très cher le riz bio, plus de 2€ souvent, malheureusement…), je laisse cuire à petits bouillons 10 min, en remuant souvent, puis j’ajoute 1 paquet de 500g de coquillettes de blé bio (marque Leclerc, 1.48€ le kilo), je mélange bien, j’éteins le feu, je couvre et je laisse finir la cuisson tranquille, hors du feu, au moins 30 minutes. Pendant que tout cela cuit, j’ai mis au four 1 ou 2 cuisses de dinde achetées au marchand de volaille du marché voisin, qui me les fournit à 3€/kilo, des cuisses de dindes élevées correctement (mais pas bio ni fermières, malheureusement aussi, question prix là encore…). Ces cuisses cuisent 1h à 180°, généralement en même temps qu’un gâteau ou un gratin pour nous, pour optimiser l’utilisation du four. Quand la dinde est cuite, je la laisse refroidir puis je la découpe en morceaux, je mélange bien au riz-pâtes-légumes, avec le jus et un peu d’huile de colza (1re pression à froid pour le coup!), et voilà. Cela me permet de nourrir mes chiennes au moins 5 repas (elles mangent le matin et le soir jusqu’à leurs 18 mois, elles ont 10 mois). Je leur donne 550g par repas.
      Je ne me préoccupe pas du ratio viande/non viande. Je fais au pif, elles mangent certainement moins de viande que ce que contiennent les croquettes, mais elles sont magnifiques, poil superbe, vitalité parfaite, tout fonctionne impeccablement, donc…
      Mes chiennes raffolent des fruits, je leur en donne parfois, du poisson, idem.
      Pour les chats, je ne saurais dire.
      J’essaie de trouver le temps d’en écrire plus sous peu, mais j’ai tellement à publier ici, déjà, et si peu de temps…

      1. C’est intéressant, et finalement pas tellement chronophage que ça. Je lis que tu mélanges riz ET pâtes… y a-t-il une raison à ça ? Pour un apport quelconque ?

        Merci d’avoir consacré un peu de temps à ma réponse !

        1. En fait, la raison est double :
          – les pâtes donnent du moelleux moins collant que le riz, je préfère la texture du mélange
          – les pâtes bio ne sont pas très chères, alors que le riz bio est cher. Je ne nourris donc pas les chiennes avec 100% riz bio, mais ça m’exaspère de financer des cultures super bas de gamme de riz… Alors je panache avec 1/3 de bio en blé…
          En fait, depuis que je sais que les chiens tolèrent les pommes de terre, je pense que je vais mettre 1/3 riz, 1/3 blé et 1/3 pomme de terre…

  10. Bonjour Flo!
    J’arrive bien après ta publication … Mais je cherchais une variation autour des courgettes pour terminer les dernières de cette année! Pour nous ce sera avec de la purée de noix de cajou …
    Ton houmous est donc parfait! Je l’ai intégré dans mes menus en mettant un lien ici pour ta recette!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *