Skip to content

Categories:

Living well is…

Living Well is... (Lac Léman)

« Living well is no grand gesture. It is waking up. Trying to be reasonable and kind. It is making a phone call, a loaf of bread, a visit, a bowl of soup. It’s going easy on yourself so you can go easy on everyone else. It’s having faith because really we have no other option in this life. There is little we can control, and so we must let go and live with faith that somehow, come what may, we’ll make it. »

extrait d‘un billet de Local Milk, un très beau blog.

Print Friendly

Posted in Autres blogs, Perso.


Un autre pain est possible, et j’en rêve

La chaîne RTS (Radio Télévision Suisse) a diffusé vendredi 28 août, un documentaire magnifique intitulé « Un autre pain est possible ».

Y sont mis en avant 3 boulangers suisses hors du commun :

  • Marc Haller (déjà mentionné en 2010 sur mon autre blog, Votre Pain, avec lien vers son site au superbe titre Les Pains de mon Chemin),
  • André Isenegger qui oeuvre dans la superbe Gruyère suisse (où nous sommes encore retournés cet été avec bonheur), mais uniquement le vendredi, au Four de l’Adde,
  • et, aux portes de Fribourg, Stéphane Rumpf.

3 résistants

Je vous invite à regarder cette émission en rediffusion en suivant ce lien, en cliquant sur la photos ci-dessous, ou pour l’enregistrer en podcast, en suivant ce lien.

Je rêve de travailler ainsi les farines et le levain…

Pas vous ?

Un autre pain est possible (documentaire)

Print Friendly

Posted in Actu et sites sur le pain, Penser son alimentation, Vu à la TV.


Les brownies de Marie, à ma façon

sans lait sans gluten sans soja

 

Les brownies de Marie #sansgluten #sansPLV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai déjà partagé avec vous ici mon admiration pour Marie Chioca, dont vous connaissez probablement les ouvrages et le blog, Saines Gourmandises.

Voici une de ses recettes au chocolat, issue de son vraiment riche et utile ouvrage Les secrets de la pâtisserie bio, revisitée à ma façon : sans produits laitiers ni gluten parce que c’est ainsi que nous devons manger chez nous, et sans noix de pécan car je n’en avais pas.

Nous l’avons savouré pour fêter les 16 ans de notre fille aînée le 16 août dernier. J’ai craint qu’elle ne le trouve trop fort en cacao, d’autant que la légère amertume de ce dernier était intensifiée par le petit peu de sarrasin utilisé, avec de la farine de riz complet, en substitution de la farine de blé T150 retenue par Marie.

Le brownie de Marie, sans gluten et sans lait

Il n’en fut rien et ce brownie rejoint donc les recettes « testées, approuvées et à refaire ». Pourtant, ce ne sont pas les recettes de brownies qui manquent, mais celui-ci a quelque chose de net, tranché, satisfaisant, différent, qui ne tient pas à une énorme quantité de sucre (il n’en contient que 75 g, et de coco en plus), de beurre ou de farine blanche. Il n’est pas « régressif », mais… bon. J’ai presque envie d’écrire « adulte », pour ma grande fille dont les 16 ans sont si éloignés de sa petite enfance…

Bonne (et saine, mais là n’est pas le propos principal) gourmandise, et bonne rentrée pour tous ceux dont les vacances finissent ces jours-ci…

Les brownies de Marie, à ma façon
 
Temps de preparation
Temps de cuisson
Temps total
 
J'ai presque suivi la recette proposée par Marie Chioca dans son livre Les secrets de la Pâtisserie bio, publié en mai 2014 aux éditions Terre Vivante. J'ai seulement substitué un "faux beurre", sans lait, au beurre proposé ; de la farine de riz complet et de la farine de sarrasin à la farine de blé T150 et un mélange de noix de cajou, noisettes et pignons de pin torréfiés que j'avais fait peu avant aux noix de pécan que je n'avais pas. La recette est à IG (index glycémique) modéré en raison de ses farines complètes et sucre de coco.
Auteur:
Type de recette: Dessert (au chocolat)
Type de cuisine: Sans blé, sans lait, avec gourmandise
Pour: 12 parts
Ingredients
  • 100 g de "faux" beurre (ou de vrai beurre si vous le pouvez, cela n'en sera que plus gourmand, fondant et moelleux ! Si j'avais pu, j'aurais mis du beurre ½ sel...)
  • 150 g de chocolat noir à 70% de cacao
  • 75 g de sucre de coco
  • 85 g de farine de riz complet
  • 15 g de farine de sarrasin
  • 1 (bonne) pincée de fleur de sel de Guérande
  • 1 c. à café bombée de poudre à lever
  • 3 oeufs bio (marqués 0 FR) ou de poules élevées en plein air (marqués 1 FR)
  • 130 g d'un mélange d'oléagineux (noix de cajou, noisettes et pignons de pin pour moi)
Instructions
  1. Dans une casserole de taille moyenne à grande, sur feu le plus doux possible, faites fondre le "faux" beurre, le chocolat et le sucre, en remuant fréquemment afin que le mélange ne brûle pas. Eteignez le feu une fois le chocolat presque entièrement fondu, mélangez bien et réservez : le chocolat va finir de fondre pendant que vous continuez à préparer le gâteau.
  2. Dans un petit bol, mélangez les farines, la fleur de sel de Guérande et la poudre à lever. Réservez.
  3. Cassez les oeufs pour en séparer les blancs (que vous mettrez dans un assez grand bol, pour les battre en neige ensuite) et les jaunes (dans un petit bol).
  4. Ajoutez les jaunes d'oeufs à la casserole de chocolat fondu, en mélangeant bien, pour que le jaune ne forme pas grumeaux, en cuisant au contact du chocolat chaud.
  5. Battez les blancs en neige ferme.
  6. Ajoutez à la casserole de chocolat et jaunes d'oeufs, la moitié du mélange de farine, mélangez.
  7. Ajoutez la moitié des blancs en neige, et mélangez doucement, si possible avec une spatule, pour incorporer le plus d'air possible.
  8. Ajoutez l'autre (et dernière) moitié de la farine, mélangez, la moitié des "noix", mélangez, puis le reste des blancs d'oeufs, à incorporer délicatement.
  9. Allumez le four à 180°C (th. 6).
  10. Graissez un moule à gâteau (de préférence carré, car c'est ainsi que les brownies sont généralement cuits dans leur pays d'origine, les USA, pour les couper ensuite en cubes ou rectangles et avoir un centre bien fondant, mais je n'ai pas de moule carré : j'ai donc utilisé mon moule rond à fond amovible).
  11. Versez la pâte dans le moule, répartissez dessus la moitié restante de "noix" grillées.
  12. Enfournez pour 20 minutes (attention à la chaleur de votre four : s'il a tendance à chauffer plus fort que ce que son thermostat indique, 15 ou 18 minutes suffiront sans doute, à moins que vous ne préfériez le cuire à 160 ou 170°.)
  13. Laissez refroidir avant de démouler.
Notes
J'ai fait le gâteau la veille du repas d'anniversaire, et le lendemain matin, une fois qu'il était bien refroidi, je l'ai placé, couvert de papier sulfurisé, dans mon réfrigérateur, pour en intensifier le fondant.
Je crois que substituer de la farine de châtaigne à la farine de sarrasin doit être très gourmand, mais cela augmente sensiblement la quantité de sucres du gâteau (la farine de châtaignes en contient plus de 25% aux 100 g!) et, corrélativement, son index glycémique : celui de la farine de châtaignes est de 65 tandis que celui de la farine de sarrasin est de 50, plus proche de celui de la farine de blé intégrale, qui est de 45.
Si vous voulez vraiment un dessert à bas IG, il conviendra de remplacer la farine de riz complet (IG 75) par une autre, ceci dit...

 

Envie d’autres recettes au chocolat de Marie ? Vous en trouverez plusieurs sur son blog ainsi que dans son joli Mes irrésistibles recettes au chocolat.

Print Friendly

Posted in Chocolat, Desserts traditionnels "autrement", Gâteaux, Livres, Sans blé, Sans gluten, Sans lait.

Tagged with , , , , .


Sauce avocat estragon crémeuse, pour crudités, sandwiches, pains…

sans sucre sans soja sans oeuf sans lait sans gluten sans céréales

De saison dès lors que nous pouvons acheter des avocats vite mûrs et de l’estragon bien frais et si délicatement odorant, cette petite sauce se marie très bien avec des oeufs durs, une salade de tomates ou de champignons, des bâtonnets de concombre pour un apéritif qui change, des tranches de fougasse à l’huile d’olive encore tiède ou des morceaux généreux de baguettes tordues aux graines et au levain, le tout fait maison, pourquoi pas !

Mmmmm…

Sauce crémeuse avocat estragon
 
Temps de preparation
Temps total
 
Auteur:
Type de recette: Sauce salée pour crudités ou pain
Type de cuisine: Express et de saison
Pour: -
Ingredients
  • 1 bel avocat, ou 2 petits, à maturité
  • 1 poignée d'estragon frais
  • 1 c. à café d'huile de noix (ou d'olive, à défaut)
  • ½ tomate bien mûre, de préférence épluchée et épépinée
  • 2 pincées de fleur de sel de Guérance
  • Un tour de moulin à poivre
Instructions
  1. Eplucher l'avocat, ôter le noyau et placer la chair dans le bol d’un robot puissant.
  2. Ajouter tous les autres ingrédients et mixer longuement et finement jusqu'à obtention d'une mousse onctueuse et légère.
  3. Laisser reposer une vingtaine de minutes pour que les parfums s’harmonisent au mieux, puis servir.
Notes
Les Petits + :

Idéale pour remplacer une mayonnaise ou pour accompagner des salades de légumes variés de première fraîcheur : nous l’aimons tout spécialement avec des champignons de Paris crus émincés, des fèves fraîches cuites, une carotte finement râpée et quelques dés de tomate bien mûre.
--
A la place d’un mixeur, utiliser un récipient étroit à bords hauts puis mixer avec un robot plongeur, pour obtenir une texture mousseuse encore plus délicate.
--
L’estragon apporte une grande délicatesse à la sauce, et il ne faut pas hésiter à en mettre la quantité indiquée dans la recette, même si cela semble beaucoup.
--
Variante : ½ avocat, ½ petite courgette cuite à la vapeur puis finement mixée, une énorme poignée de cerfeuil, de l’huile de courge et quelques graines de courge (éventuellement toastées). Miam !

(provisoirement,la photo d’avocats est © Fresh Avocados – Love One Today®

Print Friendly

Posted in Sans blé, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs, Sans sucre ajouté, Sauces salade, Sauces salade.

Tagged with , .