Skip to content

Categories:

28 – Liens du lundi {semaine du 7 juillet 2014}

Au menu de ces liens du lundi…

  • la gagnante du livre Secrets de la pâtisserie bio de Marie Chioca est… Brigitte, qui a séduit Héloïse par son poème. Félicitations ! et merci à tous pour vos participations (un autre livre sera à gagner la semaine prochaine).
  • mon gâteau-tarte de l’été 2011 s’est décliné en gâteau fourré de confitures ces dernières semaines. J’ai fait la pâte, l’ait cuite soit dans un moule à gâteau soit dans un moule à cake un peu large, ai coupé la pâte cuite dans la hauteur, tartiné le tout de confiture, « re-chapeauté » le gâteau et miam, on a aimé.

gâteau d'anni

 

  • la chantilly végétale de Valérie Cupillard, mise en page par Sandrine de Végébon, me plaît +++ (Dites; comment faites-vous pour faire toutes les recettes qui vous tentent ? Vous faites des listes ? Des défis du type « chaque dimanche un nouveau dessert » ???)
  • les summer brownies de Cléa me tentent aussi drôlement, en substituant de la purée de pommes aux oeufs…
  • les food guides (pour les villes de Barcelone, Paris, Londres et Amsterdam) sont plutôt sympas, non ?
  • la conférence sur le microbiote et les maladies métaboliques de Karine Clément, (Professeur de nutrition (INSERM, Université Paris VI, APHP) et directrice de l’ICAN (Institut de Cardiométabolisme et Nutrition), organisée par le Fonds Français Alimentation et Santé, le 1er juillet dernier, était très intéressante. Et puis c’était bien sympa d’y croiser Ariane
  • l’étiquetage en langage clair, c’est une bonne idée -canadienne- dans le fond…
  • j’ai commandé Mangez, on s’occupe du reste, de Pierre Weill, sur le conseil de ma chère amie B. Je l’attends d’un jour à l’autre, et je pense que je vous en reparlerai… (en attendant, si ça vous dit d’aller lire cette fiche de lecture…)
  • j’ai dévoré en quelques semaines un bocal de « Goma-sio de la mer » (90.75% de graines de sésame légèrement grillées au feu de bois puis broyées à la meule de pierre + 4.25% de sel non raffiné enrobé de l’huile des graines de sésame + 5% d’algue nori) de la marque Jean Hervé (produit offert) et me suis régalée, pour une fois, moi qui n’aime pas les gomasio (prononcer goma ssio) du commerce en temps normal.

Fleur et son insecte à Saclas

Je vous souhaite une belle semaine (et d’excellentes vacances si vous partez bientôt changer d’air !).

****

Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) une fois par semaine, par courriel, des nouvelles publications, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis de cliquer sur « subscribe ».

Print Friendly

Posted in Condiments, Liens du lundi, Penser son alimentation, Sans gluten, Santé.


{Livre à gagner} Les secrets de la pâtisserie bio, de Marie Chioca

J’aime beaucoup beaucoup beaucoup ce que fait Marie Chioca en cuisine, en photo, sur son blog, et les ouvrages qui naissent de tout cela. Et puis j’aime beaucoup la personne qu’est Marie, nos échanges hors blogs. Marie est une personne précieuse, aimante, qui a le goût du bonheur et beaucoup de talent pour en créer et en donner.

Son dernier ouvrage, Les secrets de la pâtisserie bio, publié aux éditions Terre Vivante, est encore meilleur que les autres. Sincèrement.

Les secrets de la pâtisserie bio, Marie Chioca

En effet, il comprend un mélange habile et équilibré entre recettes traditionnelles (mousse au chocolat aux bons oeufs frais, baba au rhum, tarte au citron meringuée, panettone aux fruits, macarons au chocolat noir, etc…) et recettes du XXIe siècle (glace végétale à la cerise, gâteau à l’okara, crème pâtissière végétale pralinée, clafoutis au sucre de bouleau, pour n’en citer que quelques-unes).

De plus, les recettes, qu’elles soient tradi ou contemporaines, ont un petit quelque chose en plus.

Quelques exemples, parmi d’autres :

Les tartelettes aux reines-claudes (p. 135) ont une base de pâte sablée à l’orge mondé et l’originalité d’un ajout de fève tonka et de chocolat noir râpé.

Les petits flans végétaux (p. 197) ? Marie a trouvé comment éviter qu’ils aient une texture « à mi-chemin entre la jelly et la colle à papier peint » (j’ai bien ri !)

Le fondant au chocolat, poires et noix (p. 106) intègre du son d’avoine pour un gâteau moelleux mais pas détrempé.

La charlotte au chocolat et au café (p. 231) ne contient ni beurre, ni crème, pour un dessert certainement aussi délicieux que digeste.

Les cookies au chocolat sans gluten (p. 151) sont saupoudrés de grains de sarrasin (pas commun ça, non?), sucre muscovado et pépites de chocolat pour un effet nougatine tout à fait original (et qui me fait extrêmement envie, pas vous? !)

Les crèmes fouettées ou pâtissières (p. 46 à 54) ? Nous avons l’embarras du choix entre véritable crème fraîche fouettée, chantilly de coco, crème fouettée végétale, crème pâtissière traditionnelle (enfin, tradi contemporaine plutôt parce que Marie y propose des ingrédients atypiques) et crème pâtissière végétale.

Autre atout de ce livre : il n’est pas réservé à ceux qui consomment comme ceci ou comme cela, ou pas avec ceci mais uniquement avec cela, et pourtant, il anticipe les choix/besoins possibles de chaque lecteur :

des pictogrammes permettent d’identifier les recettes sans lactose, sans gluten, sans oeufs, végétaliennes, à IG bas, à IG modéré ou à IG élévé ;

un petit dico de la pâtisserie bio de 10 pages qui est vraiment intéressant, plein d’info et de conseils ;

l’index des recettes par ingrédients est intelligemment fait : il propose « biscuits à la cuillère », crème liquide d’amande, d’avoine, de coco, de soja ou fraîche, et tout plein de sucres différents ;

la table des recettes reprend les divisions des pictogrammes : recettes sans lactose, recettes sans gluten, recettes sans oeufs, recettes végétaliennes, recettes à index glycémique bas.

Il ne me reste plus qu’à attendre que les vacances soient là, pour avoir le temps de me remettre en cuisine et savourer plusieurs de ces recettes !

Et vous ?

Les éditions Terre Vivante proposent à l’un(e) d’entre vous d’en gagner un exemplaire, ça vous tente ?

Comment faire ? En écrivant dans les commentaires sous cet article en quoi ce livre de Marie vous fait particulièrement envie.

Lundi prochain (7 juillet), je proposerai à ma fille aînée de choisir parmi vos commentaires celui qui lui plaît le plus et voilà, un(e) gagnant(e) sera désigné(e). Et veinard(e), car ce livre, je le répète, est un must have si on aime pâtisser bien, bon, et bio.

A vous de jouer ! 

P.S. : la e-boutique de Terre Vivante est , si vous n’avez pas la patience d’attendre (lien non partenaire).

Print Friendly

Posted in autrement, Autres blogs, Concours, Desserts traditionnels, Desserts traditionnels "autrement", Idées cadeaux, Intolérances alimentaires : ressources, Le bio en question, Livres, Ouvrage de base, Penser son alimentation, Pour manger fait maison tous les jours, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs, Zoom livre ou magazine.


{Revue de cuisine en ligne} « Yummy Magazine » et le « Best of Yummy Magazine » : des dizaines de recettes et un plaisir pour les yeux

Le nouveau Yummy Magazine est en ligne.

Les pages 58 et 59 rédigées par Liloue sur les clafoutis sans gluten ni lactose m’y font tout particulièrement de l’oeil. (N.B. : ces petits pains sans gluten proposés par Liloue sur son blog, D’âme Bio, ont l’air bien sympa aussi, non ?).

Une collection des meilleures recettes publiées dans Yummy est également en ligne depuis quelques semaines.

Bravo à tous les participants, mais chapeau bas en particulier à Carole, dont la qualité de travail et les talents ne cessent de m’épater. Pas vous ?

Print Friendly

Posted in Idées repas, Livres, Ouvrage de base, Pains sans gluten, Zoom livre ou magazine.


27 – Liens du lundi {semaine du 19 mai 2014}

Au menu de ces liens du lundi…

rouleau à pâtisserie renardsPetit bout de cliché piqué sur le site Etsy : rouleau aux motifs de renards

 Cliquer dessus pour arriver au site – Lien obtenu via Princess Tofu

  • rouleaux à pâtisserie gravés — v. la photo ci-dessus, aux motifs de renards, mais si vous cliquez dessus, vous arriverez sur Etsy qui en propose plusieurs autres. J’adore, pas vous?
  • blinis et un joli récit — j’adore la façon dont Linda Louis photographie, cuisine, et raconte ;
  • planifier ses repas : conseils et astuces — bien vu Clotilde (et merci pour le lien vers mon planning de repas hebdomadaire, je l’avais un peu oublié celui-là, maintenant que c’est surtout Mr M. qui est aux fourneaux en semaine, et ça m’a beaucoup amusée de me relire plusieurs années plus tard !)
  • Régime ? – Ce n’est pas tant le contrôle de la quantité de ce que l’on mange, donc des calories notamment, qui serait décisive dans la perte de poids ou le maintien d’un poids de forme, mais le contrôle de la nature de ce que l’on mange, et en particulier la limitation des glucides — Ici, chez les Makanai, on en est à la fois convaincus et de vivants exemples, mais ça fait du bien de lire des chercheurs le confirmer, études à l’appui, dans cette étude (en anglais) relayée par le NYT (en anglais) :

« People in the modern food environment seem to have greater control over what they eat than how much. With reduced consumption of refined grains, concentrated sugar and potato products and a few other sensible lifestyle choices, our internal body weight control system should be able to do the rest. Eventually, we could bring the body weight set point back to pre-epidemic levels. Addressing the underlying biological drive to overeat may make for a far more practical and effective solution to obesity than counting calories. » (source : David S. LUDWIG and Mark I FRIEDMAN, pour le New York Times. C’est moi qui souligne)

  • jolies galettes végétales (recettes en anglais) qu’on n’appellera pas des burgers pour ne pas être tentés de les manger entre deux tranches de glucides, cf. lien ci-dessus !
  • des jaunes d’oeufs plus jaunes — « L’idée est de convaincre le consommateur que, grâce à une alimentation spécifique, à base de maïs et de luzerne, qui accroît la couleur jaune des oeufs, la marque Matines se révèle meilleure tant sur le plan gustatif qu’en termes de qualité stricte. » (source). Tout est dit, non ?
  • la « contagion sociale » du sans gluten (en anglais)–  Michael Pollan, bien connu pour ses écrits sur l’alimentation, a quelque peu fait parler de lui récemment. Il a affirmé que le nombre de ceux qui sont réellement sensibles au gluten ne croît sans doute pas aussi vite que le marché de niche du sans gluten, et que certains qui ont éliminé le gluten et se sentent mieux ne devraient peut-être pas en déduire que le gluten est leur ennemi, mais bien plus globalement les glucides, et plus largement encore les aliments industrialisés. A écouter avec soin, dans toute la complexité de l’interview, sans tomber dans le simplisme qui fait autant de tort à ceux qui n’osent pas modifier leur alimentation (et, peut-être, aller mieux) qu’à ceux qui ont été obligés de le faire car diagnostiqués coeliaques, ou qui, non diagnostiqués coeliaques (parfois faute d’avoir fait faire le test) ont décidé de supprimer le gluten et ont renoué avec la santé. Chacun d’entre nous mérite le respect ;
  • couscous de chou-fleur – depuis le temps que j’en vois des recettes, cru ou cuit, il faudrait que j’essaie, non ?

Je vous souhaite une belle semaine !

****

Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) une fois par semaine, par courriel, des nouvelles publications, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis de cliquer sur « subscribe ».

Print Friendly

Posted in Liens du lundi, Penser son alimentation, Sans gluten, Santé.


26 – Liens du lundi {semaine du 12 mai 2014}

Au menu de ces liens du lundi…

  • l’incroyable régime Seignalet — un article écrit par le Pr Henri Joyeux, à la lettre duquel je suis heureusement abonnée. Outre l’article, que j’ai lu avec intérêt, les commentaires des lecteurs sont également riches d’informations. J’en retiens notamment que je ne suis pas la seule à relativiser le côté « miraculeux et bénéfique pour tous » du régime Seignalet ou de n’importe quel autre régime ou diète. Chacun d’entre nous est unique, son alimentation idéale aussi… Et nous ne sommes pas QUE ce que nous mangeons. Nous sommes aussi ce que nous respirons, ce que nous voyons, ce que nous entendons, ce avec quoi nous sommes en contact, sans doute un peu ceux avec qui nous sommes en contact, etc. Nous sommes si complexes… ! Qu’en pensez-vous ?
  • Café Puro — nous avons eu la chance de pouvoir tester le café en grains bio et équitable Puro, mélangé, torréfié et emballé en Belgique, commercialisé au Canada et en Grande-Bretagne : il est très bon, ça ne me déplairait pas de le trouver dans mon magasin bio favori, dans lequel l’offre de café en grains est maigre et pas optimale…

Puro

  • Tuto sur l’épeautre — ma chère Marie (Chioca) vous dit tout sur l’épeautre, propose une adorable recette de petits pains dodus faits avec cette céréale. Et, cerise sur le gâteau, elle met en avant l’huile d’olive d’Arnaud Gillet, qui est notre indispensable depuis qu’Arnaud nous a permis de la goûter (et dont nous venons de faire rentrer encore 10 litres et quelques pots de miel…).

petits pains épeautreDodus petits pains d’épeautre, par Marie Chioca. Pour tout savoir sur l’épeautre, cliquer sur la photo.

Je vous souhaite une belle semaine !

****

Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) une fois par semaine, par courriel, des nouvelles publications, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis de cliquer sur « subscribe ».

Print Friendly

Posted in Liens du lundi, Penser son alimentation, Sans gluten, Santé.


25 – Liens du lundi {semaine du 5 mai 2014}

Au menu de ces liens du lundi…

  • Certains acteurs de l’industrie agro-alimentaire bio française veulent un monde « encore plus bio » — tant mieux !
  • un Observatoire international des pratiques culinaires et des repas, au sein de Centre de Recherche de l’Institut Paul Bocuse — à suivre avec intérêt;
  • le débat (en anglais) sous cette recette de biscuits soit-disant sans sucre est intéressant — petit rappel pour ne pas oublier que l’alimentation, la nutrition, la diététique et la santé, entre autres, sont (aussi) « polluées » par la mode, le « star system », les egos parfois démesurées de ceux qui en parlent le plus sans forcément maîtriser tout ce qu’ils disent/publient, surtout si le volume dit/publié est imposant (eh oui, même à l’heure d’Internet et de l’hyper rapidité, l’humain a besoin de -beaucoup- temps et de réflexion -ce qui se travaille- pour fonder ses opinions)…
  • le guide des arômes du chocolat (Ethiquable) me donne l’eau à la bouche !– surtout après avoir mangé à Pâques des chocolats aussi mauvais que chers, une horreur… (dont je suis responsable, j’aurais du écouter ma voix intérieure qui me disait de sortir de la boutique où je les ai achetés, l’ambiance y était odieuse…);
  • je vous ai déjà parlé de son (très intéressant) « Rhumatismes : Et si votre alimentation était coupable ?« , qui prend la suite des travaux du Dr Seignalet publiés dans « L’alimentation ou la troisième médecine« , mais j’ai oublié de mentionner le blog du Dr Poinsignon. Voilà, c’est fait.

Je vous souhaite une belle semaine !

****

Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) une fois par semaine, par courriel, des nouvelles publications, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis de cliquer sur « subscribe ».

Print Friendly

Posted in Le bio en question, Liens du lundi, Pains plats, Pains sans gluten, Penser son alimentation, Sans gluten, Santé, Vidéos.


{Voyage} La cuisine du nord Laos, 1er épisode

Lors de notre (formidable) voyage au Laos, et à Luang Prabang en particulier, en février dernier, nous avons découvert la cuisine du nord Laos.

Découvert, vraiment, car ses saveurs ne ressemblent pas à ce que je connaissais des cuisines asiatiques (je connais, plus ou moins, pour les avoir goûtées sur place, les cuisines de certaines régions de Thaïlande, du Vietnamien, du Japon, de la Chine et de l’Inde).

Sans du tout prétendre être devenue experte de la cuisine du Nord Laos, loin de là, j’ai envie de partager quelques découvertes avec vous.

Faute de temps pour rédiger de longs billets, voici déjà un petit début, en partage, si cela vous tente de voyager un peu avec moi.

20140225_131326

Riz gluant laotien ; khai pene (pâte de feuilles d’algues du Mékong mélangées à de la tomate séchée et de l’ail, étalée puis séchée en fines feuilles, parsemées de graines de sésame – j’adore) ; rondelles de concombre; purée de tomates aux herbes ; salade d’aubergines aux herbes ; salade de courgettes aux herbes ; jeow bong (pâte de piment laotienne).

Restaurant Tamarind, Luang Prabang

20140225_132446Omelette fine avec tout plein d’herbes fraîches, et une petite sauce cacahuète, miam !

  • Cette recette (en anglais) de tum mak hoong, (salade de papaye verte), me semble très proche de ce que j’ai vu faire et mangé sur place.

La cuisine laotienne m’a évoqué la cuisine du sud du Vietnam.  Les deux cuisines (Influences ou pas, je ne sais pas ? Il est vrai que de nombreux Vietnamiens sont venus vivre au Laos lorsque le pays était une colonie française) adorent utiliser une profusion d’herbes fraîches, des légumes locaux, de sauces à la fois pimentées, « poissonneuses » (ah la sauce poisson!), sucrées, acidulées, un peu grasses des cacahuètes hachées, notamment et, me semble-t-il, ne lésinent pas sur le temps qu’il faudra passer en cuisine pour préparer au mieux (laver, hacher, mélanger) des plats aux ingrédients simples mais aux saveurs complexes et très fraîches.

  •  Food From Northern Laos — ce site me fait voyager et ravive dans ma mémoire des saveurs tout ce que j’ai dégusté au Laos.

A suivre, dans un prochain épisode…

Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai, faute de temps, mais vous êtes nombreux à venir me rendre virtuellement visite et je vous en remercie vivement. Si vous souhaitez être informé(e) des nouvelles publications [non pas au fur et à mesure mais au maximum une fois par semaine, en principe le lundi matin],  vous pouvez inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis cliquer sur « subscribe ».

Bonne semaine !

Print Friendly

Posted in Laos, Un air d'Asie.


Snickerdoodles (cookies à la canelle et au sucre complet) {recette sans gluten, lait, oeuf, noix}

snickerdoodles-2-mok

[avril 2014 : Nouvelle publication de cette recette de cookies moelleux et parfumés de cannelle, publiée pour la première fois en juin 2010. Je la fais désormais avec du sucre complet et mon mélange de farines sans gluten. Nous les aimons toujours autant, depuis 2010 !]

Sur le très aimable conseil d’Aran, j’ai acquis The Allergen-Free Baker’s Handbook: How to Bake Without Gluten, Wheat, Dairy, Eggs, Soy, Peanuts, Tree Nuts, and Sesame de Cybele Pascal. Et j’adore ce livre. Non seulement ses recettes, qui sont toutes des recettes sans gluten, produit laitier ou oeuf, sont fiables mais elles sont vraiment super bonnes. De la « vraie » pâtisserie, gourmande et parfumée, des recettes que l’on fait et refait, et que tout le monde, intolérant alimentaire ou pas, applaudit.

Cybele Pascal n’est pas la seule à faire de la pâtisserie différente et qui nous plaît. Mais tout à la fois sans gluten, sans blé, sans produit laitier, sans oeuf, sans soja, sans noix et sans sésame? Eh bien je ne crois pas qu’elle ait aujourd’hui beaucoup de concurrents… L’ouvrage d’Elisabeth Gordon (qui m’a beaucoup aidée il y a quelques semaines, au tout début de notre cuisine « autrement »), n’est pas à son niveau, par exemple, il est moins gourmand, moins pâtissier.

Pour vous donner un premier aperçu, voici ma version, faite et refaite et re-refaite, de ses snickerdoodles, cookies moelleux qui m’évoquent un peu, dans leur texture, les macarons légèrement collants que ma mère achetait parfois quand j’étais enfant.

On les adore, ces cookies un peu moches (très différents de ces autres bons cookies craquelés) et ils sont vraiment simples (encore qu’il faille bien 20 minutes) à réaliser

Snickerdoodles (cookies à la canelle) {recette sans gluten, lait, oeuf, noix}
 
Temps de preparation

Temps de cuisson

Temps total

 

Auteur:
Pour: 12

Ingredients
  • 1 c. à soupe de graines de lin moulues (v. note 1)
  • 3 c. à soupe d’eau
  • 285 g de mon mélange de farine sans gluten (v. note 2)
  • 1 c. à café de gomme de guar (v. note 3)
  • 10 g de poudre à lever
  • ½ c. à café de bicarbonate de sodium
  • ¼ c. à café de fleur de sel
  • 135 g de margarine végétale bio non hydrogénée sans soja (v. note 4)
  • 150 g de sucre complet
  • 2 c. à café d’extrait de vanille pur
  • 60 ml de lait de riz ou d’amandes (v. note 5)
  • 2 c. à soupe de sucre complet
  • 2 c. à café de cannelle en poudre

Instructions
  1. Mettre les graines de lin moulues dans un petit bol, ajouter les 3 cuillères d’eau et bien mélanger. Laisser hydrater 5 minutes environ (le mélange devient visqueux, comme un blanc d’oeuf).
  2. Préchauffer le four à 190°. Recouvrir deux plaques à pâtisserie de papier sulfurisé.
  3. Fouetter le mélange de farine, la gomme de guar, la poudre à lever et le sel.
  4. Dans le bol d’un robot-mixer (ou avec un batteur à main) fouetter la margarine et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit bien aéré (environ 2 minutes). Ajouter la vanille et les graines de lin réhydratées. Mixer rapidement.
  5. Ajouter la ½ du mélange de farine, mélanger, puis le lait d’amandes, mélanger, et enfin le reste du mélange de farine. Bien mélanger, mais pas trop longuement.
  6. Mélanger les 2 c. à soupe de sucre restantes et la cannelle dans une petite coupelle.
  7. Attraper une noix de pâte à cookie entre index, majeur et pouce d’une main et la rouler sur la paume de l’autre main, doucement, puis rouler la boulette ainsi formée dans le mélange de sucre et de cannelle, pour bien l’enrober. Placer sur une plaque préparée, aplatir légèrement. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte (environ 24 fois).
  8. Enfourner pour 15 minutes de cuisson.
  9. Sortir du feu et laisser refroidir 10 minutes avant de transférer sur une grille. (C’est très important de respecter ce temps de pause après cuisson pour des cookies sans gluten, sinon ils sont terriblement friables)

 

snickerdoodles-mokjpg

  • Note 1 : Les graines de lin brun fonctionnent mieux comme substitut à l’oeuf que les graines de lin dorées, dans mon expérience. Cybele Pascal remplace les oeufs par un substitut dont je n’aime pas utiliser car il est à base d’amidon de maïs, ce qui ne me plaît pas plus que ça. J’utilise donc des graines de lin moulues puis réhydratées (merci Elisabeth Gordon).
  • Note 2: mon mélange de farine sans gluten est différent de celui de Cybele Pascal (qui est à base de farine de riz). Voici celui que j’ai utilisé lors de mes premiers snickerdoodles :

Verser dans un bac hermétique 500 g de farine de pois chiches ; ajouter 250 g de fécule de pommes de terre et et 250 g d’arrow root (ou de farine de tapioca si on en trouve) ; Bien mélanger le tout avec un fouet. Conserver et utiliser ensuite comme toute autre farine.

Depuis, j’utilise d’autres mélanges de farines sans gluten maison, sur cette base-là.

  • Note 3 : il ne faut pas abuser de gomme de guar et je ne suis pas certaine qu’elle soit indispensable dans cette recette. Il me faut essayer sans. Cybele Pascal utilise de la gomme de xanthane, mais, outre qu’elle n’est pas bio, celle-ci est un dérivé du maïs, bof.
  • Note 4 : Cybele Pascal emploie presque toujours une matière grasse végétale non-hydrogénée, le shortening, introuvable en France (ce n’est pas l’équivalent de la margarine). Je lui substitue de la margarine tout de même, non-hydrogénée, bio, sans soja, mais qui contient, toujours, de l’huile de palme : à consommer avec modération…(on pourra relire l’article consacré par Satoriz à cette huile). Le « mélange Cléa » est une solution pour éviter la margarine mais il donne un résultat assez différent, des cookies plus pâteux, moins « pâtissiers ».
  • Note 5: le lait d’amandes que j’utilise est celui que je fais à cru avec ma Soyabella, donc sans autre ingrédient que de l’eau filtrée et des amandes bio prétrempées (et de préférences mondées avant de faire le lait, c’est incroyablement plus onctueux). Pour le lait de riz, il est soit fait maison soit en briques toutes prêtes.

Et puis…

Print Friendly

Posted in Cookies et biscuits, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs, Végétarien.

Tagged with , , , , .


24 – Liens du lundi {semaine du 14 avril 2014}

Au menu de ces liens du lundi…

La voie de l’écuyer, Académie équestre de Versailles, chorégraphie de Bartabas, un très beau moment récemment partagé en famille

Et puis pour partager du grain à moudre, lentement, avec soin, pour les jours à venir, avec ceux que ces sujets intéressent aussi,

  • Education et instruction, par André Perrin — un texte que je trouve passionnant et très riche. L’auteur y écrit, par exemple :

« Instruire consiste (…) à libérer l’autre en l’aidant à penser par lui-même et, ce faisant, à construire une connaissance vraie qui sera en même temps une vraie connaissance, parce que ce sera une connaissance que son auteur, pas son simple possesseur, sera capable de fonder. »

En conséquence, « c’est le maître qui se fait le serviteur de son élève jusqu’à ce que, pensant par lui-même, l’élève puisse se passer du maître, rendu autonome et libre », ce qui est tout le contraire d’un rapport de maître à esclave.

« Éduquer consiste (…) à conduire de la nature à la liberté. C’est guider l’enfant vers cette maîtrise de soi qui lui permet de devenir lui-même en l’arrachant à la fois à l’aliénation naturelle et à l’aliénation sociale : à l’aliénation sociale puisqu’en l’éduquant on le rend capable de se passer d’éducateurs, autonome et indépendant des autres ; à l’aliénation naturelle puisqu’on l’aide aussi à s’arracher à la servitude de ses propres passions et à se gouverner lui-même en choisissant librement la raison, réalisant ainsi sa destination éthique. »

« [E]lever un enfant c’est le faire grandir, non pour l’utiliser, mais pour qu’il puisse se passer de ses éducateurs et devenir autonome, c’est-à-dire se donner à lui-même la loi.C’est pourquoi l’éducation ne peut consister à donner à l’enfant des habitudes grâce auxquelles il serait adapté à des situations sociales prédéterminées. Si c’était le cas, elle ne se distinguerait pas du dressage qui consiste à créer des réflexes conditionnels dont le déclenchement est utile non à l’animal lui-même, mais à ceux qui le dressent, et qui ne continueront à se déclencher que s’ils sont entretenus ».

(c’est moi qui souligne dans les passages reproduits ci-dessus)

Du grain à moudre, je vous dis…

Je vous souhaite une belle semaine !

****

Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) une fois par semaine, par courriel, des nouvelles publications, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis de cliquer sur « subscribe ».

Print Friendly

Posted in Le bio en question, Liens du lundi, Pains plats, Pains sans gluten, Penser son alimentation, Sans gluten, Santé, Vidéos.


Refusons TOUS la viande industrielle

Elevage industriel de volaillesPour voir la vidéo, cliquer sur l’image.

Source : Santenatureinnovation.com

Qui peut encore aujourd’hui prétendre ne pas savoir comment sont maltraités les animaux dans les élevages industriels ?

Uniquement celle/celui qui préfère fermer les yeux et consommer sans penser à ce qu’elle/il fait.

C’est un choix, je n’ai pas titre à le juger.

Mais j’ai le droit de ne pas faire ce choix et d’espérer avec intensité que nous nous mobilisions TOUS pour refuser (au moins autant que faire se peut, car je suis bien placée pour savoir qu’il est des situations -relativement peu fréquentes, ceci dit- où cela est très compliqué, pour maintes raisons) en masse de financer, par nos achats et nos consommations, ces industries de la honte et du mépris du vivant.

Print Friendly

Posted in Choisir ses produits animaux, Penser son alimentation.