Skip to content

Categories:

Réussir un bon lait de riz maison

sans oeufsans sucresans sojasans laitsans gluten
____
Précision liminaire : juridiquement, seule la « production d’une femelle mammifère laitière » peut arborer la dénomination « lait », suivie de l’espèce animale dont il provient s’il n’est pas de vache.

Ainsi, la bouteille de lait sans autre explication sera forcément de vache, celle de lait de chèvre devra porter mention complète « lait de chèvre », et un jus ou boisson végétale ne pourra être vendu comme lait.

Je peux baptiser ma boisson de riz, dont la recette suit, « lait de riz », ceci dit, car je ne la vends pas. Compliqué ? Non. Règlementé !

Autre précision liminaire : un jus végétal ou boisson végétale est en général composé d’eau, à 70-80 %, dans laquelle des végétaux (céréales, graines, oléagineux etc.), ont été broyés finement, avant que le tout ne soit filtré et éventuellement aromatisé.

C’est le principe du lait de riz dont je vous propose ici la recette [N.B : recette publiée pour la 1re fois en mai 2010, rééditée avril 2016]

Recette qui n’a pas été facile à trouver, même avec ma machine à « lait » végétal (que j’aime toujours autant).

lait-de-riz-mokjpg-332x500

Premier essai : à chaud, avec le tamis « lait de riz » ==> une bouillie collante, écœurante, avec des petits morceaux de riz, un ratage total.

Deuxième essai: à cru, avec le tamis « lait de riz » ===> encore pire : avec des débris de riz cru, rien à en tirer.

Troisième essai : à cru mais avec le tamis « lait de soja », plus fin ==> mieux, mais des particules de riz cru quand même et un goût puissant de riz cru qui rendait le lait assez désagréable selon nous. Utilisable dans d’autres préparations, mais pour quelle digestibilité à cru ?

Et puis j’ai laissé tomber, on s’est replié sur le lait d’avoine (mmm avec des fraises !), des laits d’amande, de noisette (oh que j’aime!), de sarrasin (pratique pour faire des crêpes) fait un essai de lait de chanvre (pas concluant, un goût végétal fort, presque une amertume. Il a été consommé dans des muffins), de lait de millet (même problème qu’avec le riz quand on le fait à cru).

Et puis… quatrième essai : tilt, bingo, eurêka, youpi etc!

Réussir un bon lait de riz maison
 
Temps de preparation
Temps de cuisson
Temps total
 
Auteur:
Pour: 1 litre
Ingredients
  • 100 g de riz cru bio (thaï blanc, par exemple)
  • de l'eau pour le trempage et la "demie-cuisson"
  • + 1 litre d'eau (osmosée ou filtrée ou de source) (pour le lait lui-même)
Instructions
  1. Faire tremper le riz plusieurs heures ou une nuit dans le triple de son volume d'eau.
  2. Une fois le riz trempé, bien le rincer.
  3. Le mettre dans une petite casserole, le recouvrir d'eau froide à hauteur + environ 1 cm et porter le tout à ébullition.
  4. Laisser bouillonner 3-4 minutes jusqu'à ce que le riz soit tendre (mais pas plus), puis égoutter et bien rincer le riz à l'eau froide.
  5. Mettre le riz dans le tamis "lait de soja" (le plus fin des deux tamis de la Soyabella).
  6. Verser 1 litre d'eau froide dans la Soyabella, et faire le lait à cru, en appuyant 7-8 fois sur la fonction "mill" (moudre).

Les petits + :

  • Pas de débris de riz désagréable ;
  • un lait de riz assez homogène (même s’il faut le remuer avant usage) ;
  • qui a un très bon goût,
  • et que je peux utiliser en cuisine salée car il n’a pas la saveur sucrée de quasi tous les laits, pardon boissons, de riz du commerce.
  • On peut laisser infuser une gousse de vanille fendue et grattée dans le litre d’eau filtrée toute la nuit, le temps que le riz trempe, pour obtenir ensuite un lait de riz vanillé.
  • On peut aussi ajouter un peu d’huile, des dattes pour le sucre et le velouté, etc.
  • Ce que mes filles et moi préférons : les milk shakes de lait de riz, fruits frais un peu sucrés et/ou cacao.
  • Ma recette de lait de sarrasin est ici (clic).
  • Ma recette de lait d’avoine, avec des fraises pour plus de gourmandise est ici (clic).
  • Vous voulez faire du lait d’avoine et vous êtes intolérant au gluten : mon article sur l’avoine et l’intolérance au gluten vous intéressera.
  • Vous voulez acheter du lait d’avoine tout fait et vous cherchez une garantie d’absence de gluten dans ce lait ? Je vous explique tout sur les mentions autorisées dans mon livre, Intolérances alimentaires, sensibilités et allergies, dont les dernières dispositions qui entrent en vigueur en juillet 2016.
Mon livre Intolérances alimentaires, sensibilités, allergies - édition Terre Vivante 2016

Mon livre Intolérances alimentaires, sensibilités, allergies – édition Terre Vivante 2016 – Cliquer sur l’image pour accéder au site de Terre Vivante

****
N.B. : Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) par courriel, des nouvelles publications (« Liens du lundi » ou recettes ou autres), vous pouvez inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis cliquer sur «subscribe». Je partage aussi, à rythme variable, sur Twitter, Facebook
, Instagram et Pinterest.

Print Friendly

Posted in 100 % végétal, autrement, Lait végétal, Pour manger fait maison tous les jours, Sans blé, Sans gluten, Sans lait, Sans oeufs, Sans sucre ajouté.

Tagged with .


Recette de base pour un cake sucré au levain

sans sojasans laitcake-levain-fruits

 

Parce que je ne boulange pas tous les jours et parce que je laisse autant que possible mon levain dans la cuisine, à température ambiante (merci encore Steve pour tes conseils), il est fréquent que j’ai du levain prêt à l’emploi dont je ne sais pas trop quoi faire.

Il m’arrive de le jeter mais, comme tout un chacun, je n’aime pas ça.  Je préfère cuisiner avec ce trop plein : crêpes de farine de pois chiches vite faites pour le diner, des crêpes plus épaisses sucrées ou salées, gâteau ou, et c’est de loin l’usage le plus régulier que j’en fais, un cake!

La recette de base de cake au levain que j’utilise, pour les cakes salés, est celle de ma chère amie Jane : délicieuse, moelleuse, elle est facile à adapter.  Ma sœur aînée nous a d’ailleurs récemment préparé un cake au levain à partir de cette recette, avec de la farine T80, du sarrasin, 1/2 bocal de ratatouille et un reste de dés de tofu sauté aux aubergines que j’avais préparés la veille : moelleux et très parfumé, impec.

Quant aux cakes sucrés, plus fréquents encore chez nous, en voici ma recette de base, que je décline selon l’envie du jour, en ajoutant fruits secs, zestes, fruits frais etc.

Recette de base pour un cake sucré au levain
 
Temps de preparation
Temps de cuisson
Temps total
 
Il vous reste du levain et vous ne souhaitez pas faire de pain ? Cette recette de base de cake sucré au levain pourrait bien faire votre affaire. Chez nous, nous l'aimons beaucoup ! (Recette initialement postée en mai 2009, éditée avril 2016.)
Auteur:
Type de recette: Gâteau sucré
Type de cuisine: Avec des restes de levain
Pour: 8
Ingredients
Instructions
  1. Dans un premier bol, mélangez le levain, les œufs et l'huile.
  2. Dans un second bol, mélangez le sucre, la farine et la poudre à lever.
  3. Versez ce second mélange dans le premier bol, et mélanger le moins possible (pour ne pas faire durcir la pâte), juste pour que les ingrédients soient mélangés de façon homogène.
  4. Allumez le four à 210 °C (th.7).
  5. Ajoutez, en mélangeant le moins possible, la garniture choisie (v. options en note).
  6. Versez la pâte dans un moule à cake bien graissé ou recouvert de papier de cuisson.
  7. Enfournez 15 minutes.
  8. Ouvrez le four, tirez la grille sur laquelle est posée le moule à moitié hors du four (sans vous brûler !), fendez le dessus du gâteau dans la longueur avec un bon couteau aiguisé et replacer la grille avec le gâteau dans le four, fermez la porte du four.
  9. Baissez la température du four à 180° (th. 6).
  10. Laissez cuire env. 30 minutes de plus à 180°C.
  11. Le cake est cuit lorsqu'il est bien doré et que sa surface résiste bien sous la pression (douce) du doigt.
Notes
* Si le levain est très liquide, il faudra peut-être ajouter un peu de farine par exemple, ou préférer des petits œufs plutôt que les gros que j'utilise.
* Attention à l'huile de tournesol 1re pression, elle a une saveur très spécifique, comme un concentré de graines de tournesol moulues, et tout le monde n'apprécie pas. Je n'en suis pas fan moi-même, je la trouve trop dominante. J'utilise plus volontiers de l'huile d'olive pas trop parfumée, de l'huile de colza ou de l'huile de tournesol désodorisée), voire du ghee (beurre clarifié)
* Le sucre qui a ma faveur est le mascobado d'Artisans du monde.
* Les farines peuvent être de toutes sortes : v. ici mon mélange sans gluten.
* Pour le cake de la photo, j'ai ajouté au bol n°1 : 100 g de petits raisins de Corinthe, 100 g de gros raisins blonds, 100 g de cerises confites sans colorant ajouté (G. Detou, Paris) et 50 g d'écorces d'orange confites coupées en petits dés. Du coup, j'ai diminué un peu la quantité de sucre dans le bol 2 : 80 g suffisent.

Les petits + :

  • La variante type cake citron pavot est publiée ici (clic).
  • La variante avec banane et chocolat est publiée ici (clic).

N.B : recette initialement postée en mai 2009, rééditée avril 2016.

****
N.B. : Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) par courriel, des nouvelles publications (« Liens du lundi » ou recettes ou autres), vous pouvez inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis cliquer sur «subscribe». Je partage aussi, à rythme variable, sur Twitter, Facebook
, Instagram et Pinterest.

Print Friendly

Posted in autrement, Avec un surplus de levain, Desserts traditionnels "autrement", Fruits, Gâteaux, Pains sucrés, Sans lait.

Tagged with , , , , , , , .


Comprendre ce qu’est manger végétarien

Je ne suis pas végétarienne, encore moins végétalienne, mais j’estime que nous avons tous intérêt à savoir cuisiner les végétaux, qui devraient, quel que soit le régime adopté, composer au moins 3/4 de notre assiette, si l’on ajoute légumes, fruits et céréales.

L’assiette santé (healthy plate en anglais) proposée par l’Ecole de santé publique d’Harvard, aux Etats-Unis me semble en effet représenter un bon équilibre.

Healthy plate selon HarvardVegetables = légumes ; Fruits = fruits

Whole grains = Céréales complètes ; Healthy protein = protéine saine

Healthy oils = huiles saines ; Water = eau

Le livre d’Alexandra Chopard, « Manger végétarien, Un peu, beaucoup, passionnément ! » que viennent de publier les éditions Leduc (collection C’est malin), ne pouvait donc que m’intéresser, et j’ai été ravie de le trouver dans ma boîte aux lettres {merci Alexandra !}

Couv du livre d'A Chopard Manger végétarien

Pour accéder au site de l’éditeur, acheter le livre version papier ou e.book ou en feuilleter un extrait, cliquer sur l’image ci-dessus.

Vous connaissez déjà Alexandra, d’ailleurs, si vous êtes fidèles de ce blog (je la présente dans ce billet, en même temps que son précédent ouvrage « Ne plus être fatigué, c’est malin« , éd. Leduc) et/ou si vous êtes lecteur de mon livre « Intolérances alimentaires, sensibilités et allergies » (éd. Terre Vivante), dans lequel elle témoigne à plusieurs reprises.

Alexandra est pharmacien de formation et, tout comme moi passionnée par les liens entre alimentation et santé. Il n’en faut pas plus pour devenir amies, grâce à nos canaux modernes de communication.

Allez, retour et focalisation sur le livre.

Objectif : manger moins de viande sans carence et avec plaisir.

Justifications : 1) Notre santé, qui pâtit d’une consommation de produits animaux excessive ; 2) Améliorer la condition animale et 3) La santé de la planète.

Les atouts forts du livre :

  1. Plusieurs mythes sont démolis, et c’est passionnant (et très facile à lire) :
    • le mythe des acides aminés essentiels : faux
    • le mythe de la complémentarité des protéines végétales : faux, d’autant que (je n’en avais aucune idée), la complémentarité se joue sur 1 jour, voire deux, et non sur un seul repas.
    • le mythe de la carence en fer plus marquée chez les végétariens : faux
  2. Certaines précautions importantes sont rappelées :
    • Il faut une supplémentation en vitamine B12. A vrai dire, même si on n’est pas vg et qu’on a 50 ans passés…
    • certains trucs sont à savoir pour mieux absorber le fer.
    • spiruline et B12 ne font pas bon ménage, il faut en séparer la prise de plusieurs heures !
    • Alexandra fait un point très clair sur les omégas 3.
  3. La quantité de protéines moyenne dont nous avons tous besoin, quelle que soit sa nature :
    • est de 0.8 g/ kilo de poids/ jour. Si vous pesez 60 kilos, par ex, votre portion idéale est de 0.8 x 60 = 48 g par jour.
    • et Alexandra rappelle la teneur en protéines moyennes de plusieurs aliments communs.
  4. Le livre contient plein d’informations et astuces pour cuisiner vg :
    • faire tremper et cuire les légumineuses
    • tout sur les graines germées
    • la question du soja
    • les bienfaits du sarrasin
    • l’équilibre d’une journée vg
    • le point sur les œufs
    • les substituts aux œufs, à la gélatine ou aux produits laitiers
    • faire ses courses
    • 1 semaine de menus

Bilan personnel :

  1.  Je n’ai pas été convaincue par les justifications proposées pour devenir végé :
    • je croît être attentive à ne pas consommer trop de produits animaux.
    • je ne participer par mes achats -très réfléchis et sélectifs- au pire et même au moche de la condition animale.
    • j’ai lu récemment que cultiver des végétaux en quantité suffisante pour fournir à tous les humains autant de protéines que ce dont ils avaient besoin serait au moins aussi catastrophique pour notre planète que ce que nous faisons ces temps-ci… Alexandra compare 1 kg de bœuf à un kilo de pommes de terre, mais c’est, désolée chère Alexandra, comme comparer une robe et un chapeau : chacun apporte tellement autre chose, non ?
  2. Les alternatives aux produits animaux ne me font pas plus envie que cela:
    • 100 g de poulet rôti (ma viande de prédilection) m’apportent 28.8 g de protéines, soit plus de la moitié de ma ration moyenne quotidienne. Il me faudrait 250 g de tofu ferme pour en avoir autant ou 220 g de flocons d’avoine secs (énorme !) ou 335 g de haricots rouges cuits ou plus de 650 g de quinoa… Pas commode, non ? Ca ne me fait pas envie, sincèrement.
    • Je ne peux pas manger d’amandes (allergie modérée mais suffisamment désagréable pour que j’évite soigneusement).

Mais surtout :

  1. J’ai dévoré ce livre, d’une lecture très fluide (bravo Alexandra), et j’ai appris plein de choses, vraiment.
  2. J’ai hâte de tester le dhal de lentilles (p. 80), la mousse au chocolat (p. 87), les galettes maison (p. 127), le tofu ferme maison (p. 129) ou encore le pâté vg (p. 141).
  3. Je vais aller faire un tour du côté de plusieurs liens proposés dans l’ouvrage, et comme je serai de passage à Dijon en juin, j’espère bien pouvoir déjeuner ou diner un jour au restau Lulu – Graine d’un monde, dont je n’avais jamais entendu parler.

Merci Alexandra pour ce chouette moment de lecture qui m’a permis d’apprendre plein de choses et qui promet de me faire plaisir en cuisine. Une belle réussite.

Et vous, avez-vous des livres récents à me recommander ? N’hésitez pas !

****
N.B. : Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) par courriel, des nouvelles publications (« Liens du lundi » ou recettes ou autres), vous pouvez inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis cliquer sur «subscribe». Je partage aussi, à rythme variable, sur Twitter, Facebook
, Instagram et Pinterest.

Print Friendly

Posted in 100 % végétal, Idées cadeaux, Livres, Menus et plannings, Ouvrage de base, Penser son alimentation, Sans lait, Sans oeufs, Végétarien, Zoom sur une personne que j'apprécie.


Vivre son rêve

Capture ulule 17 avril au soir

Edit 17 avril au soir : ça y est, financement acquis ! Ca va vite quand on est plusieurs ! Du coup, Melle va tenter de récupérer sa propre mise et vise 125 %. Vous en êtes ?

***

Melle Pigut est une jeune femme charmante, gentille comme tout, que je connais via son blog, Petites Idées pour Grandes UTopies -PIGUT- depuis plusieurs années.

Melle Pigut est également une jeune femme courageuse, passionnée, déterminée, voyageuse, pleine de vie et de projets.

L’une de ses passions est la cuisine, et le partage autour de la cuisine.

Une passion si forte qu’elle a décidé d’en faire son métier, et cela lui réussit très bien : ses cours affichent complets, en quelque lieu qu’elle les dispense.

Sauf que… elle a besoin de notre aide pour vivre son rêve, pour aménager un local en plein Paris pour répondre à la demande, parce que des travaux sont à faire, et vous imaginez aisément qu’il faut de moyens importants pour réaliser ce projet.

15.000 €, précisément.

Pour cela, elle a lancé une campagne de financement collaboratif sur Ulule.

76 % des fonds (11412 € à l’heure où j’écris) sont déjà collectés, ce qui est énorme. Mais pas suffisant et il ne reste que 10 jours.

Alors comme vous êtes plusieurs dizaines de milliers à passer par ici chaque mois, je me dis qu’à nous tous, même avec des contributions toutes mini, nous pourrions aider Melle à réaliser son rêve, et que ça serait génial.

Vous en êtes ?

La parenthèse végétale de Melle PIGUT

Pour en savoir plus :

  • Melle raconte son parcours sur le blog de son amie Ophélie, Antigone XXI : à lire ici.
  • La campagne de financement est très bien expliquée sur cette page Ulule.

NB : ce billet existe parce que j’en ai envie, de ma propre initiative. Melle ne m’a rien demandé, et le découvrira comme vous dès sa publication.

NB2 : je ne suis pas végétarienne, encore moins végétalienne, mais j’estime que nous avons tous intérêt à savoir cuisiner les végétaux, qui devraient, quel que soit le régime adopté, composer au moins 3/4 de notre assiette, si l’on ajoute légumes, fruits et céréales. Alors la cuisine de Melle ne peut nuire à personne, bien au contraire !

****
Je ne publie pas toujours régulièrement sur Makanai. Si vous souhaitez être informé(e) par courriel, des nouvelles publications (« Liens du lundi » ou recettes ou autres), vous pouvez inscrire votre adresse mail en haut à droite de ce blog puis cliquer sur «subscribe». Je partage aussi, à rythme variable, sur Twitter, Facebook
, Instagram et Pinterest.

Print Friendly

Posted in 100 % végétal, La vie, Zoom sur une personne que j'apprécie.